Nourrir des vaches

Nourrir des vaches, de façon saine et équilibrée

Présenter aux vaches laitières des rations adaptées à leurs besoins et à leurs performances


L'alimentation est un facteur déterminant pour l'élevage bovin, celle-ci exerçant une influence sur le rendement laitier des vaches. Seules des bêtes en bonne santé, qui sont nourries en fonction de leurs performances, peuvent influencer positivement les résultats de l'exploitation à long terme. Les niveaux croissants de qualité du lait imposent sur la durée des exigences élevées à la gestion et au système d'alimentation de chaque vache laitière.

Sur le plan génétique, les vaches laitières bénéficient souvent d'un potentiel de rendement laitier élevé, mais la vache moderne aussi est toujours un ruminant possédant un système de digestion raffiné avec quatre estomacs. Par conséquent, la ration de fourrage doit être ajustée de façon optimale sur le niveau de performances des vaches : Ration Totale Mélangée (RTM) est le mot-clé. Dans ce cadre, tous les composants du fourrage, le fourrage de base et les aliments concentrés, sont mélangés de manière homogène et ne sont pas distribués séparément aux bêtes. Ainsi, les bêtes ne peuvent pas simplement sélectionner les composants. Cela assure une consommation de fourrage plus régulière, une mastication régulière, et donc également des processus de digestion plus réguliers. En utilisant une mélangeuse de fourrage, ce mélange des différents composants du fourrage est simplifié pour l'agriculteur.

Rien ne va sans structure


Pour la consommation de fourrage, les fibres brutes fortement structurées dans le fourrage sont particulièrement importantes. Afin d'éviter des valeurs de pH basses dans la panse, et donc une acidification excessive de cette dernière (une acidose), la RTM doit toujours contenir une quantité suffisante de structure lors de la combinaison de différents composants par ration. Ainsi, la rumination et la salivation associée sont stimulées.

Une bonne gestion du fourrage n'est pas seulement élémentaire pour le rendement laitier des vaches. Des erreurs d'alimentation ou un changement de fourrage peuvent, entre autres, contribuer à un affaiblissement du système immunitaire des bêtes. La reproduction est menacée, mais également la santé des bêtes dans son ensemble. Le risque de maladies des sabots ou bien d'inflammations des pis (mammites), par exemple, augmente.

Nutriments d'une vache

Les nutriments essentielles qu'une vache doit absorber se trouvent dans le fourrage. Il s'agit, entre autres, de la consommation de fourrage de base (fourrage grossier), qui peut contenir de l'herbe fraiche, des herbes, du maïs, de l'ensilage d'herbe, du foin sec, de la paille ou encore de l'ensilage de maïs. Ce fourrage grossier est extrêmement structuré et il est à la fois moins énergétique que le fourrage concentré. Un ajout de fourrage concentré permet d'augmenter la teneur en protéines et en énergie. Les aliments pour vaches contenant de l'huile et de l'amidon sont élaborés à partir de céréales, de colza, de soja et de fruits à coques. En outre, des minéraux sont incorporés, souvent enrichis d'oligoéléments et de vitamines. L'alimentation des bovins en eau fraiche et propre est vitale, une vache devant consommer quotidiennement entre 80 et 150 litres. Une grande partie est déjà couverte par la consommation de l'alimentation animale.

Santé animale

Les producteurs de lait ont la responsabilité d'adapter les besoins en nutriments et autres composants du fourrage à la bête, de manière à pouvoir assurer une alimentation optimale. Seule une production élevée de lait de qualité supérieure est profitable pour l'agriculteur. La santé animale et le bien-être des bovins doivent toujours être placés au premier plan dans ce contexte. Le fourrage idéal pour des vaches est proportionné entre le fourrage structuré, les protéines et les nutriments. Les composants individuels assurent une panse saine à la vache et stimulent le processus de mastication. En outre, une croissance plus rapide et un rendement supérieur de la vache à lait sont assurés. Il en résulte une meilleure qualité et une production plus élevée de lait.

Adaptation au besoin de puissance

Une adaptation optimale des rations de fourrage au besoin de puissance d'une vache est particulièrement important. Une alimentation excessive ou insuffisante en nutriments doit impérativement être évitée afin que les vaches puissent également produire un rendement de lait élevé et ne tombent pas malades. Pour le veau déjà, il est important d'adapter l'alimentation à la puissance et de tenir compte de la santé animale et du bien-être des bêtes.

Vous avez d'autres questions concernant l'alimentation dans le secteur de la production laitière ? Nos spécialistes vous conseilleront volontiers à ce sujet et concernant l'utilisation de la technique d'alimentation appropriée !

Vous avez des questions?

Nous allons vous aider

Appelez-nous

 +49 5903 951-0

Ou écrivez-nous

 info@bvl-group.de