Confort des vaches

Des pis en bonne santé et le confort des vaches

Comment le type de paillage peut influencer la vitalité des pis et la production de lait


Une mammite aigüe apparaît en raison de la combinaison des facteurs les plus divers, dont l'influence (stress, agent pathogène, environnement, prédisposition génétique de la vache) peut favoriser l'apparition de la maladie inflammatoire. Le Dr. Wilfried Wolter du Conseil Régional de Gießen a exposé la thématique le 18 janvier 2007 depuis la Haus Düsse, à l'occasion d'une journée spéciale au Baulehrschau (NDT : espace d'exposition permanent à destination des agriculteurs proposé par la chambre d'agriculture de Rhénanie du Nord-Westphalie). Sa conférence sur le thème « Concepts de nettoyage pour surfaces de déplacement et logettes » se consacrait notamment au facteur du paillage et à ses conséquences sur la santé des mamelles. Le Dr. Wilfried Wolter est responsable de la surveillance des exigences applicables au lait dans les élevages laitiers. Selon le docteur Wolter, un paillage qui n'est pas assez propre augmente le degré de saleté des pis et des parties du corps couchées. Les bactéries et les germes peuvent pénétrer de ce fait plus facilement dans le canal du trayon et se multiplier dans le pis. Conséquence : mammite. Une exploitation est en bonnes conditions lorsque, selon le docteur Wolter, un pour cent maximum des vaches laitières par mois sont atteintes d'une mammite classique.

Un paillage optimal présente les caractéristiques suivantes

  • peu de germes
  • pas de substances se décomposant facilement
  • bonne absorption de l'eau
  • sec
  • pH > 9, alcalin
  • isolant de la chaleur
  • peu coûteux
  • pas de perte de temps de travail
  • sans résidus
  • hypoallergénique

Selon Wolter, il est recommandé d'avoir un système de paillage composé de farine de paille et de chaux. La paille contient, contrairement à la sciure de bois, moins de germes coliformes et procure des caractéristiques de paillage optimales. Mais la paille ne convient pas pour les jeunes bovins et les vaches taries. Ces bêtes ne sont pas traites régulièrement, les agents pathogènes en hausse ne sont donc pas expulsés et le risque de maladie est accru en conséquence.

La chaux assure une valeur pH plus élevée et un milieu alcalin, et elle a un effet séchant. Cela évite des conditions propices à la multiplication des germes.

Pour la chaux, les points suivants doivent être pris en compte:

  • Niveau repas 1
  • 80 - 90 % granulométrie < 0,09 mm
  • pH durable > 9 

La santé de vos vaches dépend donc beaucoup, selon le docteur Wolter, de la couchette. Ce type de paillage présente en outre l'avantage de préserver les articulations et la peau des bêtes et de prolonger le temps couché. Selon le docteur Bjaerne Hoi, 50 % de sang en plus circule dans le pis lorsque la vache est couchée – si la vache se couche volontiers parce qu'elle se sent bien, elle produit alors plus rapidement plus de lait. « Pour produire 1 kg de lait, il faut que 500 litres de sang circule dans le pis » explique Monsieur Hoi. C'est pourquoi, la phase couchée et de rumination doit être la plus confortable possible.

BvL aide à créer des conditions optimales pour la production de lait : nos mélangeuses de la série V-Mix conviennent par exemple très bien pour la fabrication d'un mélange de base paille-chaux, qui peut être ensuite distribué régulièrement dans les couchettes avec les appareils de paillage BvL. Ainsi, non seulement vos bêtes sont en bonne santé à long terme mais en plus, vous utilisez pleinement les potentiels économiques.

Vous avez des questions?

Nous allons vous aider

Appelez-nous

 +49 5903 951-0

Ou écrivez-nous

 info@bvl-group.de